Journées d'études "Tourisme durable transfrontalier" - Jaca

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Direction des relations internationales (RI)
PDF
Vous êtes ici :

2. Journées d'études "Tourisme durable transfrontalier"

Jaca (Huesca), 26-27 octobre 2017

 

Destinées aux étudiants en masters tourisme des Universités de Pau et des Pays de l’Adour,  de Saragosse et de La Rioja, ces journées d’études visaient à développer une réflexion commune sur le tourisme durable transfrontalier, dans un contexte de changements globaux.

Ces journées d’études, coordonnées à l’UPPA par Mme Sylvie CLARIMONT, professeur de géographie, s’inscrivaient dans la continuité des actions de coopération engagées précédemment : mise en place d’un double-diplôme en tourisme Pau / Saragosse dès 2008, organisation conjointe de trois colloques sur le tourisme durable,  collaborations de recherche. À l’heure où certains prônent un retour ou un renforcement des frontières entre les peuples, il s’agissait aussi de proposer une vision autre de la frontière en tant que trait d’union et pont entre les cultures.

Pour la première fois, près de 100 personnes, parmi lesquelles des étudiants et des enseignants de trois universités proches de la frontière franco-espagnole de même que quelques professionnels du tourisme étaient réunies à Jaca, ville de villégiature en position de piémont pyrénéen, pour aborder la question du développement touristique transfrontalier. Le programme des journées a été conçu de façon à alterner les temps dédiés à l’apport de connaissances (sur le changement climatique, sur les politiques d’adaptation des stations de montagne) et les temps d’échanges et de créativité (ateliers). Les étudiants ont eu alors toute latitude pour imaginer, par exemple, des stratégies de diversification de l’offre touristique qui passeraient par la promotion des produits touristiques transfrontaliers. Enfin, le vendredi matin, une visite du domaine skiable de Formigal organisée par l’entreprise Aramon a permis aux étudiants de confronter leurs savoirs aux réalités du terrain. Ces journées ont finalement constitué une belle, mais trop rare, occasion de rencontre entre des étudiants de diverses horizons (français, espagnol, chinois, biélorusse, ouzbek, arménien, etc.).